Module 3 - Médiation numérique : l'acteur de la transition, mais de quelle transition ?

Le milieu Pour finir finir

La médiation numérique aurait-elle aujourd'hui un grand rôle à jouer dans l'appréhension des enjeux de la Technique ?


Ne serait-ce pas ça, la place de la médiation numérique ?

Jarrige,p.349 : "L'enjeu est d'opérer un détour par le passé pour construire un avenir. Un avenir qui sera nécessairement technique mais qui impliquera aussi une réflexion poussée sur la place des techniques dans nos sociétés et nos vies, sur leurs limites et apories."

Latour, p. 155 : "il faut aussi réinventer le mouvement même, le vecteur de nos actions. Non plus aller de l'avant, dans l'infini, mais apprendre à reculer, à déboîter, devant le fini. C'est une autre manière de s'émanciper. Une forme de tatonnement."

Et si aujourd'hui le rôle de la médiation numérique était de décaler sa forme de militantisme, traditionnellement centrée sur la dimension sociale et ayant abouti aujourd'hui à la notion d'inclusion numérique, pour aller vers un militantisme d'un numérique réfléchi, sobre, qui apprend à ralentir ?

Latour,p.163-164 :"C'est par la technique, étrangement, que l'on capte le mieux cette puissance inventive, dispersée, modeste, oui modeste, de Gaïa. Terre n'est pas verte, elle n'est pas primitive, elle n'est pas intacte, elle n'est pas "naturelle" Mais artificielle de part en part.
L'injustice, le crime viennent de l'insouciance qui fait croire que l'on peut ignorer les limites"


Tout est dit, la question n'est sans doute pas d'être pour ou contre la technique ou l'artificialisation du monde. Le "naturel" n'existe pas. La question, et la place de la médiation numérique pourrait être d'être attentif aux limites des êtres humaines, aux limites de notre "environnement" pour proposer une autre voie respectueuse de ces limites.

Dans la relation qu'on peut avoir au numérique, quelle pourrait être la notion du local... et si Google devait être qualifié de local en fait ?
Latour, p. 97 : "une fois remis à l'endroit, on appelle "local" ce qui est discuté et argumenté en commun. Proche ne veut pas dire "à quelques kilomètres" mais "qui m'attaque ou qui me fait vivre de manière directe". C'est une mesure d'engagement et d'intensité. Lointain ne veut pas dire "éloigné en kilomètres" mais ce dont vous n'avez pas à vous soucier tout de suite parce que ça n'a pas d'implication dans les choses dont vous dépendez."

Non, bien sûr Google ne pourra (et ne devrait ndlr) jamais être considéré comme local! Car nous, pauvres consommateurs de l'Internet n'avons aucune prise sur les décisions qui sont prises à cet endroit et ne pouvons "argumenter en commun". Mais Internet a bousculé les frontières du local, et les lieux de médiation numérique peuvent constituer un repère, permettant de discuter localement et en commun des problématiques numériques. Au-delà, à l'instar des Campus Connectés ils peuvent permettre de faciliter ce nouveau "local" en facilitant la relation à "ce qui nous fait vivre de manière directe" que ce soit l'apprentissage, la création de circuits courts alimentaires, ou la visio avec ses proches éloignés géographiquement.

Jarrige, p.295 : "La réflexion sociologique sur la question du "non-usage" et des résistances individuelles à l'utilisation des nouvelles technologies de l'information est passée d'une approche en termes de déficits à une problématique en termes de bénéfices. Il peut s'agir d'un choix politique [...] ou d'un choix en faveur du confort que le non-usage procure par rapport aux multiples coûts, financiers comme psychologiques, engendrés par l'utilisation des techniques."

La question du non-usage par choix est actuellement quasi-absente du débat public. Si le Défenseur des droits avait en 2019 insisté sur la nécessaire articulation d'un accompagnement présentiel avec la "dématérialisation" des services et démarches administratives, c'était d'abord dans le cadre d'un non-usage contraint par des catégories de population en difficulté vis-à-vis du numérique. Aujourd'hui la question du non-usage choisi telle qu'abordée par Jarrige doit être prise en compte et discutée dans les lieux de médiation numérique.

Ressources clés

  • Reset Territoires Une démarche initiée par la Fing (Fondation Internet Nouvelle Génération) pour proposer aux territoires des perspectives vers un numérique plus sobre, la place est là pour que la médiation numérique s'en empare!
  • La médiation numérique, éleveuse de chatons ? Vous ne connaissez par le Collectif des Hébergeurs Alternatifs Transparents Ouverts Neutres et Solidaires ? Peut être une première piste pour relocaliser petit à petit notre Internet, et les lieux de médiation numérique y ont toute leur place. Jetez vous dans ce Mooc et devenez un Chatons!
  • Et en fait asssez peu de ressources sur le sujet à destination directe des acteurs de la médiation numérique, à nous de les construire!

Action et ateliers